Forum RPG Cyber Punk 18 ans et plus

Partagez | 
 

 Elijah Adams

[Épice Sacrée] P'tit nouveau des Khthonik
avatar
Elijah Adams
[Épice Sacrée]
P'tit nouveau des Khthonik
Messages : 6
Date d'inscription : 28/03/2015

MessageSujet: Elijah Adams    Mer 1 Avr - 2:40

• ELIJAH ADAMS •









feat. Rivai de SNK

• Identité ::
Elijah Adams
• Surnom(s) ::
Eli
• Âge ::
19 ans
• Anniversaire ::
2 avril
• Nationalité ::
Américaine/Bethanienne
• Groupe ::
Khthonik
• Métier/Fonction ::
Petit pain sortie du four (non en vrai il est nouveau, alors il en a pas encore)
• Langue(s) ::
Anglais
• Taille ::
1m60 (5'3")
• Poids ::
51kg (112lbs)


.Autres Informations.


La musique: C'est un amoureux de jazz, jouant de la guitare quand il en a le temps, ou simplement le besoin de se vider le crâne. Il joue très bien, donc pas de soucis pour son entourage, ayant, pendant de longues années, suivis des cours à l'école de musique Ixion et pratiqué avec acharnement. Bien que le jazz soit son style de prédilection, il aime bien aussi reproduire des musiques de films à l'oreille et, dans ses bons jours, il jouera tout simplement ce qu'on lui demandera de jouer. Libre aux autres d'en profiter.

La clope: Une bien mauvaise habitude qu'il à volé à Wilhem du temps qu'il vivait. Rien à faire pour qu'il arrête sans s'attirer les foudres du jeune homme. Ça calme ses nerfs et ça fait passer ses migraines alors il ne compte pas arrêter.

Sa vie avec les Khthonik: Pas de tatouages (excepté le marquage), pas de piercings, pas de scarifications, l'air un peu trop classieux et définitivement incapable d'ingurgité plus d'un verre d'alcool sans tricoler et rigoler pour rien... S'il adhère totalement aux idéaux des Khthonik, il se sent souvent complètement largué par leur mode de vie, leur petite culture propre à eux. Bon, il y travaille et commence à envisager de se faire tatouer, histoire de faire cesser quelques agaceries, mais il doute sérieusement d'être un jour le parfais petit rebelle bien stéréotypé. Tant pis, ils feront avec.  



.Pouvoirs et contrecoups.

Le pouvoir d'Elijah repose sur une mémoire stupéfiante de ce qu'il note. En effet, pour autant qu'il se donne la peine de recopier quelque chose, cela se grave de façon presque indélébile dans son cerveau. Ainsi, si, par exemple, il note vos paroles sur un bout de papier, il sera tout à fait capable, un an plus tard, de vous les redire mot pour mot. Sa mémoire, lorsqu'il ne note pas, reste quand même assez bonne et il a une certaine affinité pour retenir les cartes et plans, n'ayant, par exemple, aucun mal à mémoriser un itinéraire avant une mission. Toutefois, c'est comme n'importe qui, si la mission se déroule une semaine plus tard, il préférera y rejeter un coup d'œil.

Le contrecoup est banal, mais pénible, puisqu'il est atteint de lourdes migraines propres à l'empêcher carrément de fonctionner s'il abuse... Et il a tendance à abuser. Aussi, après avoir longuement écrit, il finit souvent sous sa couette terrassé entre douleur et épuisement. Le reste du temps, il se coltine souvent, au minimum, une légère gêne, mais il a appris à vivre avec. Le jeune homme estime aussi que c'est faiblement payé pour pouvoir engrangé l'information, alors on ne l'entendra pas s'en plaindre, mais quelques gestes mécaniques (comme se masser les tempes ou se frotter la tête) en avertiront les attentifs.


.Description Physique.

La nature n'a pas vraiment gâté Elijah sur la carrure. Il est petit, fluet, doté d'une force insignifiante et d'une endurance médiocre. En gros, il n'y gagne pas grand-chose à attaquer un adversaire de face et ça tombe bien, parce qu'il est à tous les coups plus tenté par une approche plus vicieuse. Et puis quoi? Ce n'est pas avec son mètre soixante qu'il va aller se farcir des colosses qui font 20 à 30cm de plus que lui! Il ne faut pas rêver non plus. Il essaie quand même d'améliorer sa force insignifiante en s'entraînant, mais pour le moment, les résultats... Ne sont pas vraiment au rendez-vous. Il verra bien avec le temps, il persévère. Au moins, il est plutôt souple, capable de se faufiler partout ou d'être assez rapide... Quand il le faut. Parce qu'en tant que tel, il n'est pas le genre énergique. On ne le verra pas sautiller, s'énerver. Le jeune homme a une démarche posée, calme, un peu classieuse, vu ses origines. Il se tient le dos droit, les épaules solides.

Oh, il a un petit gabarit, mais il n'est pas maigre pour autant, il a toujours mangé à sa faim, manqué de rien. Les marques qu'on peut trouver sur son corps sont plutôt récentes, depuis qu'il fait partie des Khthonik. Surtout sur ses mains, dont les doigts fins et agiles se couvrent lentement de petites cicatrices dues à son entraînement. Sinon, son épiderme est plutôt pâle de base, alors ne plus voir le soleil n'aide certainement pas.

Sinon, il a un visage agréable avec des traits fins, mais pas féminins. Et on pourrait dire qu'il est beau s'il ne gâchait pas ça avec une expression trop sérieuse, voir renfrogné, le trois-quarts du temps. Aussi, les gens s'étonnent souvent quand il se déride pour rigoler, sourire. C'est qu'il ressemble beaucoup à sa mère et elle-même est une belle femme. Eli est quand même assez expressif, surtout ses sourcils qui se froncent à la moindre contrariété au-dessus d'un regard gris bleuté profond particulièrement attrayant. Ses cheveux sont brun foncé, soyeux, coupé court sur le dessus alors les tempes ainsi que la nuque sont rasées. Il trouve ceci plus pratique et son front est généralement dégagé.

Il a une voix plutôt basse, un peu enrouée par le tabagisme et arrive à chanter juste, même s'il n'ira jamais jouer dans les aigus ou ne cherchera jamais à pousser sur sa voix.


.Description Psychologique.

Malgré ses 19 ans et sa volonté d'être considéré comme un homme, un adulte responsable, Elijah semble devoir se résigner à être l'éternelle petite bestiole qu'on cherche à protéger... Ou pire, qu'on sous-estime. Sa silhouette frêle et petite, au point que bien des filles le dépassent, et son visage aux traits fins tendent les gens à le considérer comme un gamin et à agir dans ce sens avec lui. Et ce n'est peut-être pas si mal que ça, si ses proches tendent à le materner, puisqu'il oublie régulièrement de manger ou d'aller se coucher, alors un rappel à l'ordre ne fait pas de mal, même si ça l'agace terriblement. C'est que c'est également un jeune homme passionné qui perd complètement la notion du temps quand il est plongé dans ses centres d'intérêt de prédilections, c'est-à-dire la philosophie, la politique... Et l'anarchisme. Car oui, avant d'être un Khthonik et de se joindre à leurs idéaux, qu'il partage, d'ailleurs, il est aussi un anarchiste convaincu. Toutefois, il est réaliste et loin d'être idéaliste, alors il considère déjà que rendre à Bethania la démocratie serait déjà un très bon pas dans une direction plus juste pour tous... Même si son idéal va... Bien plus loin. Il est, aussi, très raccroché au principe de justice, tout en considérant que le bien commun compte plus que celui de l'individu.

Il écrit beaucoup, lit tout autant, est de nature très curieuse, s'intéressant à tout et n'importe quoi. Et à la manie de réécrire tout ce qui lui semble vraiment captivant. C'est qu'une chose qu'il écrit... Il ne l'oublie jamais. Au mot près. À chacun ses talents, le sien repose sur une mémoire phénoménale de ce qu'il note. C'est pour cela qu'il traine en permanence un calepin sur lui, agaçant parfois en prenant des notes dans les réunions importantes, sans trop parler. Au moins, il brûle ces feuilles avant de partir... Parce qu'il est du genre prudent. Après tout, il ne trouve pas qu'il à une carrure pour ne pas l'être et c'est comme ça qu'il a pu s'en tirer jusqu'à aujourd'hui. Aussi, il retient assez bien les cartes, ayant en général besoin de les consulter qu'une seule fois avant de suivre un itinéraire, ce qui se révèle fort utile lors de ses actions pour le Khthonik.

Homme de peu de mots, excepté quand on va titiller le sujet de ses passions, il n'est pas le genre à s'étaler, à déployer ses sentiments. Si vous voulez parler, il écoutera, et vous pouvez même être certain qu'il n'ira pas tout raconter à qui que ce soit, mais il faudra être très proche de lui pour avoir droit à une quelconque confidence qui peut parfois, d'ailleurs, sembler anodine. Il met rarement de l'impact sur les choses sensibles qui le tracassent vraiment et il est limite à décrypter, chose qu'il n'est pas bien évidente. C'est que derrière un visage souvent bourru se cache, tout compte fait, un jeune homme doté d'une certaine sensibilité, après tout, c'est un humain comme les autres, ce n'est pas parce qu'il se planque derrière ses barrières qu'il est un bloc de glace! Toutefois, il s'est trop souvent mordu les doigts pour avoir accordé sa confiance aux mauvaises personnes, alors, maintenant, il se méfie, peut-être trop, mais c'est toujours mieux que pas assez. En contrepartie, il est du genre loyal, franc, à s'accrocher à ses idéaux à la vie à la mort. Quand on l'a dans sa poche, il n'est pas le genre à hésiter pour se donner de tout son être. D'ailleurs, même sans avoir nécessairement une confiance aveugle en ses « frères et sœurs », il tasse ça pendant les missions, les moments critiques, refusant d'être un maillon faible et leur confie sans hésiter sa vie. Tout comme il fera tout pour sauvegarder la leur ou encore le succès de la mission, quitte à prendre les dommages sur ses frêles épaules. Il n'ira simplement pas leur confier ses tracas et ses bêtes noires, mais sa vie, pas de problème. Eli n'est tout bonnement pas à l'aise au niveau de tout ce qui est relations sociales, aussi, il se satisfait généralement d'écouter, d'observer, de comprendre, ne venant mettre son grain de sel, souvent, que si on vient l'inclus carrément dans la conversation. On déplorera fréquemment le fait qu'il ne s'implique pas plus, puisqu'il a généralement des choses intéressantes à dire, surprenant par une logique et une maturité qu'on ne retrouve pas habituellement chez les jeunes de son âge.

Il n'est pas très expressif, pas le genre à faire des éclats, quoique quand il pète un plomb, c'est souvent très marquant pour les spectateurs, comme quoi sa voix peut porter! Et il faut vraiment qu'il ait accumulé une frustration assez conséquente ou alors qu'on lui ait fait quelque chose de franchement grave. Elijah reste quand même le genre de personne qu'on oublie facilement et qui semble s'en contenter très bien. Après tout, il est très discret, pas du tout le genre brusque sans raison. Ses éclats de rire seront rares, souvent sardoniques, liés à d'obscures blagues douteuses. En effet, il s'amuse d'un humour noir, parfois jugé de mauvais goûts et, quand il se l'ouvre, pratique ironie et sarcasme avec une conviction parfois déroutante, voire carrément dérangeante à savoir s'il est sérieux ou non.



.Biographie.


Elijah Adams vit le jour dans une famille nantie d'Olympe. Son père, Edward, était un haut placé du Serpentaire et sa mère, Elena, une actrice reconnue. Il avait, de même, une sœur de deux ans son ainée, Abigail. De par sa provenance, il ne manqua jamais de rien et son enfance fut des plus confortable nonobstant le fait que ses géniteurs soient généralement absents, car très affairés par leurs carrières. Il eut également accès à une onéreuse institution privée et, étant un enfant posé et singulièrement mature pour son âge, décrochait d'excellents résultats, ses enseignants l'adorant alors que les autres élèves tendaient à l'isoler. Parce qu'il est bien connu que rien n'est plus détestable qu'un enfant envers un autre. Ainsi, il cultiva cette solitude à l'école comme à la maison, ne cherchant pas particulièrement à se rapprocher des autres, sa nature un brin timide ne l'aidant guère. Au choix, sa préférence allait à la lecture, les livres étant des compagnons plus enrichissants et surtout, bien moins odieux que les enfants de son âge. Et s'il fallait palabrer, il était toujours plus plaisant de le faire avec un adulte. Ses parents le voyaient déjà suivre les traces d'Edward dans le Serpentaire, un parcours des plus honorables.

Il resta ainsi recroquevillé sur lui-même jusqu'à l'année de ses quatorze ans où il se retrouva prit dans une prise d'otage effectué par les Khthonik. Certes, l'expérience fut effrayante pour le jeune garçon, mais elle attisa surtout sa curiosité. Il connaissait les noms de Khthonik et de Soteira, mais il ne s'était jamais vraiment arrêté à comprendre leurs buts, ce qui les poussait à faire ces actions contre le Serpentaire. Chez lui, on ne prononçait pas le nom d'un de ces groupes sans qu'Edward ne s'en irrite fortement. Ainsi, Elijah en avait bien un peu entendu parler, aux nouvelles ou ce qu'il en entendait quand il sortait, mais les brides d'informations n'étaient pas propres à répondre à toutes ses interrogations et souvent très négatives. Il se contenta simplement de les observer, d'écouter la moindre de leurs paroles qui pouvaient se rendre à ses oreilles. Il s'en sortit heureusement sans une égratignure, les terroristes ayant été annihilés ou enfermés après avoir exécuté plusieurs victimes. Ses parents, anxieux à l'idée que leur benjamin puisse avoir subi un quelconque traumatisme, lui firent rencontrer un psychologue, mais il n'en était rien, ce qui suscita leur soulagement.

Toutefois, ce n'était pas exact. L'intérêt du jeune garçon avait été attisé et il chercha à comprendre ces deux groupes rebelles dont on ne parlait qu'à mi-voix dans son petit monde. Il dévora un premier livre sur la philosophie, un autre sur la politique... Et ne s'arrêta plus jamais. Il cultiva une ferveur vorace pour ces deux sujets dont il ne pouvait se lasser. Il se mit à fréquenter des forums de discussions où il pouvait discuter et débattre sur divers sujets. Il était, de toute façon, plus aisé d'écrire et de lire que d'aller vers des personnes de chairs et d'os, ne serait-ce que parce qu'il n'était pas particulièrement à l'aise avec les gens en général, mais aussi parce que c'était davantage discret et rapide d'accès.

L'année de ses seize ans, Elijah rencontra un certain Wilhem Keller, trente ans et bibliothécaire, avec lequel il se découvrit des affinités pour ce qui était de ses deux grandes passions. Au fil des discussions, il apprit que ce dernier était un anarchiste convaincu. Curieux, Eli en profita pour s'instruire davantage sur ce courant politique qu'il avait toujours trouvé captivant sans plus se pencher dessus. Le jeune homme passa de plus en plus de temps avec Wil jusqu'à ce qu'ils se retrouvent dans la même couche.

Oh, Elijah savait que cette liaison serait invariablement jugée comme malsaine, mais il s'en fichait. Ça lui plaisait et c'était ses affaires.

Abigail, âgé de dix-huit ans, fut recruté par le SpeC pour sa plus grande allégresse. Elijah le vécu mal, étant particulièrement attaché à sa sœur qui était le membre de sa famille avec lequel il passait le plus de temps. Dégouté, il annonça également à ses géniteurs qu'il ne travaillerait jamais pour le Serpentaire. Elijah refusait de s'afficher en faveur d'un tel système politique alors qu'il y aurait largement préféré l'anarchie et qu'en plus, il le privait de sa sœur. Il eut une terrible dispute avec Edward et reçu ses premiers coups de la part de son propre père. Il vécut ces deux évènements comme de terribles trahisons qui le marquèrent profondément, quoi qu'il en dise.

Jamais deux sans trois, environ un an plus tard, Wilhem mena un attentat suicide qui faillit mener à l'assassinat d'Elena. Elijah s'en sortie un peu plus meurtri de l'intérieur et, surtout, plus renfermé qu'avant. Il fut également marqué comme potentiel dans les mêmes semaines, lui mettant de nouvelles barrières alors qu'il pensait arriver à s'en tirer et atteindre l'université. Dégouté, il cessa d'aller à l'école. De toute façon, ça ne lui semblait plus pertinent d'avoir ce diplôme alors qu'il serait militaire qu'il le veuille ou non. Il savait bien qu'il avait un pouvoir, mais ne l'avait pas cru assez développé ou intéressant avant récemment, où il avait croît de façon non-négligeable. Abigail, malgré leur relation tendue, était ravie. Fière. Cela perturba le benjamin que n'arrivait pas à se visualiser portant uniforme militaire. Il n'était pas fait pour ça. Toutefois, il ne pensait pas à décamper.

Il n'était pas lâche, ce n'était pas dans sa nature. Mais tout ça bascula et n'eut plus aucun sens lorsqu'il se souilla les mains du sang d'Edward. Une empoignade de plus qui avait mal tourné, où, excédé, Elijah avait jeté à la figure de son paternel qu'il préférerait rejoindre les Khthonik plutôt que de rester sous ce toit aux idéologies écœurantes. Edward l'avait saisi par le col, levant la main... Et Eli avait attrapé la première chose à portée sans réfléchir, pour se protéger... Ses doigts s'étaient refermés sur un lourd bibelot que sa mère affectionnait particulièrement et qui était venu heurter la tempe d'Edward de toute la force de son cadet, le tuant sur le coup à la grande déconvenue d'Elijah qui ne pouvait pas croire ce qu'il venait de se produire.

Il était parti. Avait attrapé son étui à guitare, y avait fourragé quelques habits, le peu qu'il avait déniché en liquide et avait abandonné son téléphone portable, ne voulant pas être retracé via celui-ci. Il fut rapidement recherché pour son forfait qui passa, bien entendu, sur tous les médias, ce qui le poussa à aller dans les coins les moins fréquentés, les plus glauques. Jusqu'à ce qu'il tombe sur des Khthonik... Qu'est-ce qu'il avait à perdre à tenter de les rejoindre? Et puis... N'était-ce pas ce qu'il avait affirmé à son paternel? Il était déjà en fuite, il n'avait rien à perdre. S'il restait à la surface, seul avec son inexpérience, il finirait au fin fond d'une cellule si profondément enfouit sous terre qu'on oublierait à jamais son existence. Il se lança et se laissa guider, yeux bandés, jusqu'à une pièce sombre où il se retrouva enfermé... Et seul. Oh, ça ne le gênait guère. Il avait l'habitude. Mais il ne comprenait pas exactement ce qu'il se passait. On venait l'interroger, puis on le laissait pourrir là des heures. Et puis on vint le voir en lui offrant d'effectuer une mission pour le groupe... Et il accepta.

« Il était dans la merde. Avec les maraudeurs aux trousses et sans vraiment connaître les lieux, il allait se faire choper et crèverait au fond de sa cellule. Une peur motivante gonflait dans sa poitrine, rendant sa respiration déjà laborieuse un peu plus difficile.

Tout ça sans avoir été fichu de compléter sa mission! Il en aurait ragé s'il n'était pas si occupé à tenter d'échapper à ses poursuivants. Il dérapa dans une flaque d'eau, écarquilla les yeux en voyant le cul-de-sac devant lui, repéra un espace étroit entre deux tuyaux où il pourrait se faufiler, mais n'eut pas le temps de s'y glisser qu'une poigne solide attrapa son épaule pour le ramener contre un homme qui le dépassait d'une bonne tête et qui le ceintura sans sembler bien gêner par le fait qu'il se débattait comme un beau diable, cherchant à mordre, griffer, frapper. Quand ses dents se refermèrent enfin sur un bout de chair, Eli entendit une plainte avant d'être brutalement poussé contre un des tuyaux, sa tête heurtant brutalement le métal, lui faisant perdre connaissance.

Il se réveilla en sursaut, les yeux bandés, ligoté étroitement sur une chaise. Il se débattit comme il le pouvait... Mais un son pas bien loin le fit figer comme un lièvre devant les phares d'une voiture. Entendre une voix lui annoncer qu'ils avaient quelques questions à lui poser lui tira un frisson dans le dos alors qu'il se remémorait les évènements avant qu'il ne perde connaissance. Les SpeC l'avaient attrapé. S'il était là, attaché et les yeux bandés, c'est qu'il allait passer un sale quart d'heure.

Et il n'avait jamais été aussi horrifié de toucher juste. Les questions se succédèrent. Sur lui, sur le meurtre de son père, sur le Khthonik, sur sa mission. Et il refusait inlassablement de répondre, de donner la moindre piste. Même à moitié noyé, suffoqué, tailladé, affamé, épuisé, frappé, insulté. Même quand il n'en pouvait plus, il ne répondait pas. Il se mordait l'intérieur de la joue et faisait le vide dans ses pensées. Oh, il était crevé de peur, il tremblait entre la douleur et la peur, l'angoisse de ce qu'on lui ferait après. Il avait même pleuré en silence, même si c'était terriblement pathétique, quand il était abandonné là sur sa chaise des heures durant. Mais il refusait de trahir. Avec toutes les fois où il l'avait été, il refusait de le faire à qui que ce soit. Y compris à ces gens qu'on surnommait « rats » et qui foutait tant le bazar. Il avait peut-être échoué lamentablement, mais il ne serait pas un traitre.

Et quand on le menaça de le tuer s'il ne disait rien, il ne broncha pas davantage. Il se tendit et tressaillit quand on saisit sa chaise pour la traîner sur une distance qu'il ne pouvait calculer... Et figea en entendant le bruit d'un objet quelconque tomber... Tomber longtemps avant de heurter le sol. Ils n'allaient quand même pas?

Une main se saisit de sa gorge, le poussa, mettant la chaise sur deux pattes, ne retenant le tout qu'avec sa poigne sur la gorge d'Elijah. On lui reposa encore quelques questions, il ne dit rien, respirant à peine. Et la poigne se relâcha et il se sentit chuter, écarquillant les yeux derrière le bandeau, les lèvres entrouvertes dans un cri silencieux.

Il heurta lourdement le sol, à peine une seconde plus tard, lui tirant un glapissement entre panique et surprise. Et il y eut un long silence... Avant qu'on ne le détache rapidement en lui enlevant le bandeau. La lumière lui fit mal aux yeux, mais il ne s'en soucia guère alors qu'on le relevait, qu'on le soutenait, vu ses jambes flageolantes. Il mit quelques secondes à comprendre en regardant... Ces mecs qui ne pouvaient absolument pas faire partie du SpeC vu leurs habits, leurs piercings et leurs tatouages... Qu'il venait d'être impitoyablement testé. »


Après un retour dans cette même salle vide où il put se sustenter, se soigner et se reposer quelques jours, il fut une nouvelle fois guidé, les yeux bandés, jusqu'à une nouvelle salle où se tenait un colosse qui lui annonça qu'il avait passé le test et qu'il pouvait rejoindre la meute, les Khthonik. Le jeune homme en ressentit un vif soulagement, l'impression d'avoir vraiment réussi quelque chose dans son existence.

Ça fait quelques mois maintenant qu'Elijah vit à Underworld, se démenant pour se faire sa place, gagner le respect des autres. À défaut d'être un intrépide combattant dont les missions sont en tout temps couronnées de succès, on le sait d'une fidélité à toutes épreuves. Et le reste, il y travaille.

Ils finiront bien par arrêter de l'appeler « Chaton »...


.Hors-Jeu.

• Pseudo ::
Cannelito o/
• Comment avez-vous découvert Bethania? ::
Je suis admin, là là.
• Âge réel ::
22, en ce moment.
• Localisation ::
Au delà du 50ième parallèle nord, quelque part dans le Québec.
• Fréquence d'activité ::
Bien régulier.
• Code de la charte ::
Validée par Mik.
• Mais encore? ::
(="°ω°=)/ Nyon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Elijah Adams

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Vends Marimba Adams 4 octaves 1400 Euros
» Oh Elijah ! Ca fait un bail qu'on t'avait pas vu !
» Lutherie Jim Adams
» Ryan Adams
» Q magazine [par Bryan Adams] octobre 2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bethania :: Fiches validées :: Khthonik-